mercredi 27 mai 2009

Et là-bas, loin, loin...


Juste un mot concernant madame la gouverneure générale qui, de passage au Nunavut, a goûté du coeur de phoque cru. Évidemment, si j'étais un phoque je ne l'applaudirais pas de mes petits membres palmés.    
Or, il se trouve que  je suis humain. Aussi, je la suis complètement dans son geste. Hey! oui! Il est politique à sa façon, symboliquement politique. 
Comment dire? Y a  les boeufs, les agneaux, les porcs, les lions, les éléphants, les morues, les homards, les crocodiles, les orang-outans, de joyeux reptiles et de jolis moutons blancs,  y a aussi les phoques... Et puis il y a surtout, tout en haut, l'humain dont des populations qui meurent de faim. Et là-bas, loin, loin,  y a le chasseur de Terre- Neuve et celui de Labrador.

Alors, permettez que  j'applaudisse, madame la gouverneure, et  à deux mains. 

3 commentaires:

ltremblay a dit…

Je ne sais pas si j'auras pu le faire mais oui, oui c'était la chose à faire.
Quant à ce que cela devienne une nouvelle nationale, surtout si on s'attend à ce que l'on questionne la pertinence du geste, je n'aime pas ça, non, non.

Michel Vallée a dit…

Si tous les animalistes étaient des végétariens, je pourrais comprendre leur action, sans l'appuyer toutefois.

J'avoue que lors de mon dernier séjour aux Philippines, j'ai été troublé par les cris du porc qu'on immole mais pas au point de m'empêcher de déguster un bon filet de porc. Et pourtant, le porc on le tue à petit feu, si on peut dire. On le saigne et il crie jusqu'à épuisement total.

Il me semble que la méthode de chasse du phoque est beaucoup plus "humaine" n'en déplaise à BB et à Paul. Évidemment, le sang du phoque sur la neige c'est plus traumatisant que le boudin dans son assiette.


Quand j'ai vu à la télé ce pauvre ancien attaché de presse d'Elizabeth qui semblait horrifié de voir Michael Jean bouffer du coeur saignant de phoque, je n'ai pu m'empêcher d'imaginer ce même personnage changer de poste à la vue d'enfants qui crèvent de faim dans les anciennes colonies anglaises.

Notre vénérable gouverneur général n'aurait posé que ce geste pendant tout son mandat, il justifierait amplement sa nomination. N'allez pas croire que j'approuve l'existence de ce poste honorifique, mais après tout, c'est plus agréable de voir Michael que Harper.

Suggère boneur a dit…

Je comprends le geste de Madame la gouverneure, parce que les habitants du Nunavut en auraient sûrement à m'apprendre.

Cependant, moi, depuis que je suis enfant, je me sens solidaire et des humains qui souffrent et des animaux...surtout lorsqu'ils souffent inutilement.
Il y a une façon de tuer dans le respect de l'animal qui donne sa vie pour nourrir l'homme.
On a pas besoin d'être bouddhiste ou juif qui mange kasher pour comprendre ça .
Quand je suis devenue végétarienne à l'âge de 12 ans, ça me convenait totalement "à moi" et ça me convient toujours.
Je ne demande pas qu'on me copie comme on entre en religion, je demande juste qu'on donne une mort équitable et rapide à l'animal.
Un humain c'est là pour évoluer et agrandir sa conscience et son coeur. Peu importe sa race.
Un chasseur de phoque qui tue pour se nourrir et vendre le produit de sa chasse, fait ce qu'il a à faire...et le phoque reste une créature de la vie, qui mérite la même chose que la planète: du respect...